Récupérer l’eau de pluie

Arrosez vos plantes avec de l’eau de pluie

La quantité d’eau nécessaire pour arroser et irriguer correctement un jardin luxuriant et verdoyant peut être assez impressionnante. La règle générale est d’environ 2,5 cm d’eau par semaine, mais cela peut être plus selon l’endroit où vous vivez. Fournir à votre jardin le volume d’eau requis peut devenir prohibitif, surtout en été et au printemps. Le coût peut parfois être trop lourd pour les gens avec une petite retraite et les familles à faibles revenus qui possèdent des jardins potagers. ​​​​​​

Mais plutôt que de vous contenter d’utiliser un volume d’eau insuffisant et de laisser votre jardin perdre sa luxuriance et se dessécher lentement, pourquoi ne pas profiter de l’eau gratuite qu’offre la pluie ? Non, vous n’avez pas besoin de construire un énorme réservoir pour stocker l’eau de pluie. Utilisez plutôt l’une des méthodes décrites ci-dessous et vous pourrez de plus réduire votre empreinte carbone.

Stockez l’eau de pluie dans des tonneaux et des poubelles

La récupération et le stockage de l’eau de pluie n’ont pas à être un projet ruineux. Vous n’avez pas besoin d’acheter des réservoirs en acier inoxydable coûtant des centaines d’euros, ou des tonneaux pourvus de robinets. Si vous tenez à avoir des robinets, vous pouvez tout simplement acheter des descentes pluviales bon marché et les fixer à vos poubelles.Vous pouvez utiliser des tonneaux en bois mis au rebut ou acheter des poubelles en plastique bon marché dans les magasins de bricolage. Ces conteneurs conviendront parfaitement à vos besoins. L’idéal serait cependant qu’ils soient dotés de couvercles pour éviter qu’ils ne se transforment en habitat pour insectes et autres animaux nuisibles.Tout cela représente très peu de travail. Laissez tout simplement vos conteneurs à l’air libre et attendez qu’il pleuve. Une fois qu’ils sont pleins, ramenez-les à leur emplacement sous abri d’origine et puisez dedans quand vous en avez besoin. Quand ils sont vides, déplacez-les à nouveau à l’air libre. Ayez autant de poubelles ou de tonneaux que vous le souhaitez. Ce serait sans doute une bonne idée d’investir dans un petit chariot à main pour vous aider à déplacer les conteneurs.

Délimitez et irriguez votre jardin

Chaque jardin a sa propre topographie et son propre microclimat. De ce fait, les besoins en eau diffèrent entre les différentes zones de votre jardin. Les zones constamment ombragées pourront conserver l’humidité plus longtemps et nécessiteront donc un volume d’eau plus faible. À l’inverse, les zones qui sont exposées ou qui ont des arbres ou des plantes de grande taille avides d’eau se dessécheront plus rapidement et auront par conséquent besoin de davantage d’eau. La solution est d’irriguer votre jardin. Avec une pelle, creusez des tranchées et des canaux et construisez des monticules pour rediriger l’eau de pluie là où bon vous semble. Le plus gros de votre travail sera probablement emporté par la première pluie, mais répétez l’opération. Au bout de quelques fois, le sol commencera à s’adapter à la nouvelle topographie.

Étalez votre paillis

Le compostage est une excellente méthode de recyclage. Il requiert très peu de dépenses énergétiques, certainement pas d’utilisation de combustibles fossiles, et le produit final peut être utilisé sur place. Bien sûr, le paillis et le compost peuvent parfois sentir très mauvais. Cela dit, le paillis a une énorme capacité d’absorption d’eau. Si vous déposez un épais lit de paillis sur le sol de votre jardin, il est capable de retenir jusqu’à 10 cm d’eau ! Cela représente environ deux semaines d’approvisionnement en eau. Imaginez le type d’économies que vous réaliserez à long terme. Faites cependant très attention aux plantes qui se retrouvent submergées. Elles pourraient tuer de petites pousses et provoquer le pourrissement d’arbres matures. Si vous avez du mal à empêcher ces plantes d’être submergées, creusez des canaux autour d’elles. Attention cependant à ne pas en endommager les racines. Récupérer l’eau de pluie est également utile pendant les sécheresses et les périodes de faibles précipitations. Avec un stock suffisant d’eau, vous pourrez sortir de la période critique sans gros dégâts pour votre jardin et l’écosystème environnant.

Rainwater