Jardinage durable - Cultivez vos propres fruits et légumes

Révolutionner le jardinage domestique

Le jardinage durable est devenu un buzzword au sein de la communauté environnementale ces dernières années. Mais que signifie réellement ce terme ? Le jardinage durable est essentiellement un concept consistant en la création de moyens de subsistance et de nutrition physiques, psychologiques et visuels en utilisant les ressources naturelles sans perturber les écosystèmes existants ni augmenter l’empreinte carbone. Les ressources peuvent être autant la terre que l’approvisionnement en eau, les semences, les engrais et bien plus encore. Le jardinage durable a comme principes directeurs la production durable et le respect de l’environnement. Que vous soyez un jardinier durable en herbe ou que vous envisagiez simplement de vous lancer, nous avons réuni ci-dessous plusieurs conseils et astuces environnementales qui vous aiguilleront sur la bonne voie.

Vous n’avez pas à enfiler de salopette, à adopter un accent du sud des États-Unis ou à chiquer du tabac pour cultiver des légumes, des fruits ou des baies sur votre propre terrain. Selon l’endroit où vous vivez, vous pourriez même ne pas avoir besoin d’une cour arrière : vous pourriez créer une « ferme » prospère avec quelques pots. Que vous envisagiez de cultiver des produits agricoles dans le jardin, dans la cuisine ou même sur le balcon, un bon sol et un climat propice aux variétés sélectionnées sont la clé. Avant de commencer tout projet de plantation, effectuez ainsi une inspection du sol pour déterminer son niveau de pH. Alors qu’il est la plupart du temps suggéré d’équilibrer les sols acides jusqu’à un pH de 7, il existe certaines plantes, comme le persil et les myrtilles, qui prospèrent dans les sols acides. Ensuite, étudiez les jardins et les fermes de votre région pour déterminer la culture la plus performante pour son climat. Ne vous fiez pas tout bonnement à la littérature lors du choix de vos plantes, car non seulement le changement climatique est réel, mais les microclimats le sont aussi ; la région dans laquelle vous vivez pourrait avoir son propre climat unique où seules certaines espèces de plantes peuvent croître dans l’abondance.

Grow your own

Vous devez également vous concentrer sur l’amélioration nutritionnelle du sol. Un raccourci efficace pour augmenter la teneur en nutriments et en azote du sol consiste à y épandre du fumier de bétail. Si le sol a été labouré à l’avance pour s’assurer que le fumier y pénètre plus profondément, cela sera encore plus efficace. Une approche plus lente, tout aussi efficace et moins malodorante consiste à utiliser des engrais organiques ou du compost et du paillis. Les deux derniers sont d’ailleurs préférables, car ils seront capables d’imiter le rôle des feuilles et des branches en forêt, où elles assurent la protection et l’isolation du sol. Sinon, le sol est exposé à des risques d’érosion éolienne et hydrique. Une fois ces préparations de base effectuées, les chances de succès de votre jardin durable augmenteront de façon exponentielle.

Cucumber